Feed on
Posts

12 L'ŒUVRE DU SAINT-ESPRIT

 Étude de la semaine

Jn 16.8-11; Rm 5.10; He 4.15, 16; 1 P 5.8, 9; 1 Jn 5.12, 13; Ps 31.24

 

Versets à mémoriser

" Que le Dieu de l'espérance vous remplisse de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espérance par la puissance de l'Esprit saint. "
(Romains 15.13)

Alors que nous approchons du terme de notre étude de ce trimestre, nous allons nous concentrer sur une autre œuvre décisive de l'Esprit, que nous n'avons pas encore abordée.

Quand Jésus a annoncé aux disciples qu'il irait vers le Père, il a promis de leur envoyer le Saint-Esprit. " Mais le Consolateur, le Saint-Esprit que le Père enverra en mon nom, c'est lui qui vous rappellera tout ce que je vous ai dit. " (Jn 14.26.)

D'après Jésus, le Saint-Esprit est un paraklétos, c'est-à-dire un " aide ", un " consolateur ", ou un " défenseur " qui intercède pour nous. En même temps, Jésus a également annoncé l'œuvre de ce défenseur: il " convaincra " le monde de péché, de justice et de jugement (Jn 16.8).

Au cours de cette dernière semaine, nous étudierons plus en détail cette œuvre spécifique du Saint-Esprit. Nous apprendrons également comment cette œuvre de l'Esprit est liée à deux autres aspects importants de son ministère en notre faveur: notre assurance du salut et la glorieuse espérance qui anime notre vie de disciples de Jésus-Christ.

Étudiez la leçon de cette semaine pour le sabbat 25 mars.

 

00:0000:00

11 ATTRISTER LE SAINT-ESPRIT ET LUI RESISTER

Étude de la semaine

Ac 7.51 He 10.24, 25; Ep 4.25-5.2; 1 Th 5.19-21; Mc 3.28, 29

 

Versets à mémoriser

" N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez
été scellés pour le jour de la rédemption. "
(Éphésiens 4.30, Colombe)

Le Saint-Esprit a cette capacité unique à amener les pécheurs à prendre conscience de leur véritable état de péché. Il éveille également en nous le désir d'accepter Jésus et son pardon de nos péchés. Le Saint-Esprit possède une puissance inégalée pour nous rendre vainqueurs et nous permettre de refléter le beau caractère de Jésus.

En même temps, de faibles pécheurs peuvent tout de même résister à ce puissant Saint-Esprit. Il ne s'impose pas à nous.

Le péché est très séduisant, très attrayant. Cependant, il est hautement trompeur et mène à la mort. Il est diamétralement opposé à Dieu, à sa pure sainteté et à sa bonté. Reflétant sa divine sainteté, le Saint-Esprit est opposé au péché sous toutes ses formes, et il est chagriné quand nous péchons et que nous ne voulons pas abandonner ce péché. Aussi puissant que soit le Saint-Esprit, son impact bénéfique peut être éteint et nous pouvons lui résister quand nous persistons dans notre vie de péché. Les Évangiles nous disent même qu'il y a un péché qui ne peut être pardonné : le blasphème contre le Saint-Esprit (Mt 12.31, 32).

Cette semaine, nous étudierons différents aspects bibliques sur le fait de chagriner le Saint-Esprit, de l'éteindre, et de lui résister, et nous étudierons aussi ce qu'est le péché qui ne sera pas pardonné. 

Étudiez la leçon de cette semaine pour le sabbat 18 mars.

 

00:0000:00

10 LE SAINT-ESPRIT, LA PAROLE ET LA PRIÈRE

 

Étude de la semaine

Jn 15.7 ; Mt 7.7 ; Ps 66.18 ; Jc 1.6-8 ; 1 Jn 5.14-15 ; Ac 2.38

 

Versets à mémoriser:

" De même aussi l'Esprit vient au secours de notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu'il convient de demander dans nos prières. Mais l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexplicables ; et celui qui sonde les cœurs sait à quoi tend l'Esprit : c'est selon Dieu qu'il intercède en faveur des saints "
(Romains 8.26, 27)

La véritable spiritualité et la prière vont de pair. Ii n'y a pas de véritable vie spirituelle sans prière énergique. Après la nécessité de repentance, l'un des besoins les plus grands et les plus urgents est peut-être un réveil de notre vie de prière. La bonne nouvelle, c'est que même dans nos prières, nous ne sommes pas seuls, privés de l'aide du Saint-Esprit. La prière nous rapproche de Dieu. Elle nous élève en sa présence. La prière de la foi nous permet de vivre en réponse à l'abondance des promesses de Dieu. Nos vies sont transformées quand nous nous réclamons des bénédictions que Dieu a promises dans sa Parole. Dieu est plus que capable de combler tous nos besoins selon ses richesses (Ph 4.19). La véritable prière et la spiritualité authentique ont toujours Dieu en leur cœur, et les deux sont enracinées dans sa Parole écrite.

Nous ne devons pas fonder notre vie spirituelle sur notre expérience instable et nos sentiments subjectifs, ni consacrer nos prières a des pratiques contemplatives et méditatives douteuses. Notre spiritualité doit plutôt être guidée par la Bible et suivre la volonté de Dieu telle qu'elle est révélée dans sa Parole. C'est le Saint-Esprit qui suscite en nous le désir de rechercher la présence de Dieu dans la prière et de s'élever les uns les autres dans nos supplications. 

Étudiez la leçon de cette semaine pour le sabbat 11 mars.

 

00:0000:00

9 LE SAINT-ESPRIT ET L'ÉGLISE
 

Étude de la semaine
Ep 1.22, 23; 1 Co 12.13; Rm 6.3-7; Ac 17.11; Ep 4.5, 6; Ac 2.4-11

Versets à mémoriser:
" En vous efforcant de conserver l'unité de l'Esprit par le lien de la paix. Il y a un seul corps et un seul Esprit, tout comme vous avez été appelés dans une seule espérance, celle de votre appel ; Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême. "
(Ephesiens 4.3-5)


Parfois, nous pensons que le Saint-Esprit est à l'œuvre uniquement au niveau individuel dans la vie des croyants. Mais cette œuvre, chez les individus, constitue la base d'une communauté de foi. Le Saint-Esprit est responsable en fin de compte de l'existence de l'Église de Christ.
Nous sommes souvent tentés de penser que l'Église existe et grandit grâce à nos différentes activités missionnaires et d'évangélisation. C'est vrai que Dieu veut accomplir ses plans glorieux pour l'Eglise, et il veut le faire avec notre concours. Mais la véritable raison d'être de l'Église ne se situe pas au niveau de ce que nous faisons, ni dans les conséquences de l'efficacité de notre organisation et de notre administration, bien que ces aspects soient importants. L'Église existe grâce à ce que Dieu a déjà fait et continue à faire pour nous à travers le Saint-Esprit. C'est le Saint-Esprit qui crée une communauté et une communion spirituelle qui ont la Parole de Dieu comme seule autorité de foi et de pratique. La Bible, inspirée par l'Esprit, est le fondement de l'unité théologique de l'Église. Sans l'œuvre de l'Esprit, l'Église n'existerait pas et ne pourrait pas continuer à accomplir sa mission d'unité.
 
Étudiez la leçon de cette semaine pour le sabbat 4 mars.

00:0000:00

Semaine du 18 au 24 février 2017. Leçon 8. « Le Saint-Esprit et les Dons de l'Esprit »

 

8 LE SAINT-ESPRIT ET LES DONS DE L'ESPRIT

 

Étude de la semaine

1 Co 12.4-7, 11; Ep 4.7; 1 Co 12.14-31; Rm 12.3-8; 1 Jn 4.1-3

 

Versets à mémoriser:

" Or il y a diversités de dons de la grace, mais c'est le même Esprit ;
diversité de services, mais c'est le même Seigneur ; diversité d'opérations,
mais c'est le même Dieu qui opère tout en tous "
(1 Corinthiens 12.4-6)

A la veille d'un départ pour un long voyage d'affaires, un homme confia à son fils la responsabilité de son foyer, avec une tâche spécifique à accomplir. Mais le fils se rendit bientôt compte que son père ne lui avait pas donné les outils et les moyens nécessaires pour la mener à bien. Frustré, le fils dut laisser cette tâche inachevée. Quand Jésus a quitté ses disciples pour retourner au ciel auprès de son Père, ii leur a confié une tâche spécifique prêcher la bonne nouvelle de l'évangile au monde. Mais Jésus n'a pas laissé ses disciples démunis. Ce qu'il leur a demandé de faire, ii leur a donné la force de l'accomplir, mais en son nom et par la puissance et l'aide du Saint-Esprit.

Dans 1 Corinthiens 4-7, Paul rend grâce " pour la grâce de Dieu qui vous a été accordée en Jésus-Christ; car en lui vous êtes devenus riches de tout [...] il ne vous manque aucun don de la grâce ". Les dons spirituels sont donnés à travers le Saint-Esprit en Christ pour bâtir son Eglise.

Cette semaine, nous étudierons le Saint-Esprit comme Donateur souverain des dons remarquables de Dieu, et nous examinerons la différence entre le fruit de l'Esprit et les dons de l'Esprit. 

Étudiez la leçon de cette semaine pour le sabbat 25 février.

 

00:0000:00

7 LE SAINT-ESPRIT ET LE FRUIT DE L'ESPRIT

 

Étude de la semaine

Jn 15.1-11; Ga 5.22; 1 Co 13; Rm 14.17; Ep 5.9; Mt 5.5.

 

Versets à mémoriser:

" Quant au fruit de l'Esprit, c'est : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur, maîtrise de soi ; aucune loi n'est contre de telles choses. "
(Ga 5.22, 23)

Le fruit de l'Esprit est l'essence véritable de la vie chrétienne. L'apôtre Paul fait la liste de neuf aspects différents de ce fruit, mais il s'agit néanmoins d'un seul fruit, et on doit le prendre dans sa globalité. Le fruit de l'Esprit ne nous dit pas ce qu'une personne peut faire pour Dieu à travers des dons et des talents spirituels. Il montre plutôt comment la personne vit pour Dieu. Il dit qui est cette personne. Toutes les qualités mentionnées dans la liste de Galates 5.22, 23 sont présentes en Jésus-Christ. Ainsi, le fruit de l'Esprit est la vie de Jésus-Christ en nous, rendue possible par la puissance du Saint-Esprit.

Le fruit de l'Esprit n'est pas quelque chose que nous atteignons par nos propres efforts. Certes, il est possible de produire et de manifester certaines de ces qualités par l'exercice de la volonté. Mais c'est différent de ce que le Saint-Esprit produit en nous. Ce que nous produisons est comme un fruit en plastique comparé au véritable fruit. Les fruits en plastique sont artificiels. De loin, ils ont l'air aussi beau, mais le goût est infiniment moins agréable que les vrais. Un vrai fruit n'est pas fabriqué. Il pousse grâce à une relation. Quand le Saint-Esprit nous connecte à Jésus, à travers sa Parole Écrite, son caractère commence à se révéler dans nos vies.

 

Étudiez la leçon de cette semaine pour le sabbat 18 février.

 

00:0000:00

6  UNE VIE SACTIFIÉE

 

Étude de la semaine

1 P 1.14-16; Es 6.3; He 12.14; 1 Co 6.11; 1 Tm 1.8; Ps 15.1, 2

 

Versets à mémoriser:

" Que le Dieu de paix vous consacre lui-même tout entiers: que tout votre être,
l'esprit, l'âme et le corps, soit gardé irréprochable pour l'avènement
de notre Seigneur Jésus-Christ! "
(1 Thessaloniciens 5.23)

On peut facilement devenir insensible à la sainteté de Dieu et ne pas faire grand cas de la franche haine que Dieu éprouve envers le péché et le mal.

Pourtant, la sainteté est un thème crucial dans la Bible. La poursuite de la sainteté, c'est-à-dire chercher à devenir aimant et pur comme Jésus, devrait être une priorité pour chaque chrétien. Le genre d'attitude qui dit " Je suis plus saint que toi " nous révolte à juste titre. Mais en même temps, nous pouvons facilement oublier ce que signifie vivre une vie pure et sanctifiée.

L'amour de Dieu et sa sainteté ne vont pas l'un sans l'autre. Sans la sainteté de Dieu, son amour risquerait d'être purement sentimental. Sans son amour, la sainteté de Dieu serait austère et inaccessible. Les deux attributs, son amour et sa sainteté, sont l'essence même de sa nature. 

Le Saint-Esprit est intimement lié à notre quête de la sainteté. Après tout, son nom est le Saint-Esprit et il est appelé " l'Esprit de sainteté " (Rm 1.4). Son nom nous rappelle que Dieu est saint et qu'il aspire à transformer des pécheurs à l'image de sa propre sainteté.

Cette semaine, nous examinerons ce que signifie être saint et mener une vie sainte. 

Étudiez la leçon de cette semaine pour le sabbat 11 février.

 

00:0000:00

5 BAPTÈME ET EFFUSION
DU SAINT-ESPRIT

Étude de la semaine

Mt 1.8; Ep 5.18; Ac 13.52; Lc 11.8-10; Ac 5.32; Ga 5.16-26

Versets à mémoriser:

" Le voleur ne vient que pour voler, abattre et détruire ; moi, je suis venu pour qu'ils aient la vie et l'aient en abondance. "
(Jean 10.10)

En tant que chrétiens, nous devons être remplis du Saint-Esprit. Sans lui, notre témoignage sera sans force et notre vie chrétienne rien d'autre qu'un fardeau. Nous pouvons parfaitement avoir du talent, des connaissances et de l'éloquence, mais sans l'Esprit, nous ne pourrons pas vivre notre vie telle que Dieu l'a voulue pour nous. Nous n'aurons pas l'assurance du salut et nous ne connaîtrons pas cette joie que l'on a à servir notre Seigneur. Nous serons des chrétiens de nom uniquement, et un chrétien de nom n'est pas du tout un chrétien.

Jésus, pourtant, veut que nous ayons la vie en abondance. Il veut nous donner la vie telle qu'elle est censée être, une vie épanouissante et significative, parce qu'elle est enracinée dans la Source de toute vie : Jésus-Christ. Il est le Créateur de toute vie, et le seul chemin vers la vie éternelle. " C'est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. Personne ne vient au Père sinon pat moi. " (Jn 14.6.) Cette plénitude n'est possible qu'en étant uni à lui, et cela ne peut arriver que par l'action du Saint-Esprit dans nos vies.

Cette semaine, nous étudierons ce que la Bible dit à propos du baptême de l'Esprit et de ce que signifie être rempli de l'Esprit. Nous examinerons également plusieurs indications qui attestent que nous sommes bien remplis de l'Esprit.  

Étudiez la leçon de cette semaine pour le sabbat 4 février.

 

00:0000:00

4 LA PERSONNALITÉ DU SAINT-ESPRIT

 

Étude de la semaine

Jn 16.13, 14; Rm 8.14-16; Rm 15.13; Jn 14.6; Jn 17.17; Rm 5.5

Versets à mémoriser:

" Mais le Consolateur le Saint-Esprit que le Père enverra en mon nom, c'est lui qui vous enseignera toutes les choses et vous rappellera tout ce que moi je vous ai dit. "
(Jean 14.26, Colombe.)

Du fait que le Saint-Esprit est occasionnellement décrit en des termes impersonnels dans la Bible, comme le vent ou le feu, certains en ont conclu qu'il est véritablement impersonnel, comme une sorte de puissance divine. Selon eux, il est davantage un courant électrique qui nous rend forts qu'un être personnel. Mais la question n'est pas de savoir si oui ou non certains passages peuvent être avancés pour confirmer des actions ou des influences impersonnelles du Saint-Esprit. La question est de savoir s'il existe des passages bibliques qui établissent de manière certaine sa personnalité. Il y a bien des textes, et nous devons les prendre en compte afin de construire une image plus complète de l'identité du Saint-Esprit.

Cette semaine, nous en apprendrons davantage sur la personnalité du Saint-Esprit, tel qu'il est décrit dans la Bible. Cette vérité nous aidera à mieux comprendre le rôle de l'Esprit de Dieu dans nos vies. Nous comprendrons également mieux pourquoi cette vérité est importante pour notre vie spirituelle. Ce n'est qu'en ayant des idées justes à son sujet que nous pourrons lui rendre cet amour, cette révérence, cette confiance, et cette soumission qui lui sont dûs. 

 

Étudiez la leçon de cette semaine pour le sabbat 21 janvier

 

00:0000:00

3 LA DIVINITÉ DU SAINT-ESPIRT

 

Étude de la semaine

Ac 5.1-4 ; 1 Co 2.10. 11 ; Es 63. 10-14 ; Tt 3.4-6 ; Rm 8.11 ; 1 P 1.2

 

Versets à mémoriser:

" Lui me glorifiera, parce qu'il prendra de ce qui est à moi
pour vous l'annoncer. "
(Jn 16.24)

 

Dans la Bible, le Saint-Esprit ne reçoit pas une attention aussi visible que le Père et le Fils. Ce que la Bible nous dit, en revanche, c'est que le Saint-Esprit était présent lors des moments importants de l'histoire sainte. Au commencement, lors de la création de ce monde, il était à l'œuvre, mais davantage dans l'ombre. Il était actif dans l'inspiration des prophètes de Dieu, jouant ainsi un rôle-clé dans la rédaction de la Parole de Dieu. Il était également impliqué dans la conception de Jésus-Christ dans le ventre de Marie.

Cependant, il n'est pas au centre du récit biblique, et nous savons étonnamment peu de choses sur lui. Il demeure dans les coulisses. La raison en est simple : son rôle consiste à faire avancer l'œuvre d'une autre personne de la divinité, Jésus, le Fils de Dieu, et à rendre gloire à Dieu le Père. Tout cela afin que des êtres humains déchus soient sauvés d'une mort éternelle inévitable à cause du péché.

D'après le témoignage de la Bible, nous apprenons que le Saint-Esprit accepte volontiers et de bonne grâce ce rôle de soutien, d'aide, d'appui dans les coulisses. Que ce soit dans la création, la rédemption ou dans la mission, il ne cherche pas à se faire remarquer, malgré son rôle crucial.

 

Étudiez la leçon de cette semaine pour le sabbat 21 janvier

 

00:0000:00

- Older Posts »