Feed on
Posts

Archive for April 2009

Bon Sabbat et Dieu vous benisse dans cette nouvelle semaine.

00:0000:00

Read Full Post »

Le livre connu d'Ellen White, Le meilleur chemin, aborde la vie en Christ. S'il faut choisir un chapitre en particulier dans le cadre de la leçon de cette semaine, nous vous recommandons le chapitre huit: "La croissance en Jésus-Christ", p. 65-73. "La vie en Christ se caractérise par une confiance tranquille et durable. Exempte peut-être d'extase, elle est néanmoins remplie de paix et de sérénité. Votre espérance ne repose pas sur vous-même, mais sur Jésus-Christ. Votre faiblesse est unie à sa force, votre ignorance à sa sagesse, votre fragilité à sa puissance. Ne regardez donc pas à vous-même; ne contemplez pas votre personne, mais le Sauveur. Que vos pensées s'arrêtent sur son amour, sur la beauté et la perfection de son caractère. "-- Ellen WHITE, Le meilleur chemin, "La croissance en Jésus-Christ", p.68.

 

À méditer 

• Quand des personnes ont une infirmité grave ou une maladie en phase terminale, on soulève souvent la question de la valeur de leur vie. Doit-on définir la valeur de la vie avant tout en termes physiques, ou d'autres aspects sont-ils également importants ? Notre compréhension des origines de la vie est-elle un incident sur notre réponse ? • Pour de nombreuses personnes, le spectre menaçant de la mort retire à la vie son sens. Si tôt ou tard nous mourrons tous, si notre souvenir finit par s'effacer, quel sens a donc notre vie ? comment Jésus a donc répondu à cette question en éliminant une telle inquiétude ? •Quel aspect de votre culture contemporaine retire à la vie sa pleine signification ? Quels idéaux et valeurs morales sont mises en avant, lui enlevant une grande partie de sa richesse ? Comment, en tant que chrétiens adventistes, relever de tels défis ? •Comment notre message qui concerne les aspects physiques, mentaux, spirituels d'une vie meilleure, participe-t-il à la promesse d'une vie " abondante " ? Soyons honnêtes aves nous-mêmes.  

Résumé

L'étude de cette semaine porte sur la vie "en abondance" ou en "plénitude" que l'on trouve en Jésus-Christ. C'est une vie entièrement renouvelée en Jésus, vie transformée et sans cesse plus mature sous la grâce de Dieu. Cette vie abondante est relationnelle, car Dieu a destiné les hommes à vivre les uns avec les autres. C'est une vie responsable, où nous veillons sur notre bien-être physique, mental et spirituel dans la mesure de nos moyens.

 

Commentez en ligne sur le forum  www.ecolesabbat.org.

Bonne Journée et Dieu vous bénisse.

00:0000:00

Read Full Post »

Dans Jn 10.10, Jésus déclare nous donner la vie "en abondance". D'autres versions bibliques parlent de "plénitude" (La Bible des peuples).

Voici une liste partielle des caractéristiques essentielles d'une vie "en abondance". Essayez d'ajouter d'autres éléments à cette liste en justifiant ces différents aspects par des textes bibliques: 1. Une vie riche en possibilités. 2. Une vie ayant un sens et un but. 3. Une vie où existe la paix intérieure. 4. Une vie missionnaire. Au fur et à mesure de notre croissance chrétienne, nous sommes de plus en plus convaincus que le Christ nous offre effectivement une vie "en abondance". Il nous est cependant difficile de l'expliquer aux non-croyants. Certains trouvent la vie chrétienne plutôt ennuyeuse. Elle leur semble s'accompagner de toutes sortes de restrictions. Il est néanmoins vrai que toutes les expériences traversées ne rendent pas forcément la vie plus "abondante". Certains aspects de notre vie contribuent à nous donner un sentiment de vacuité plutôt que de plénitude.

Quelles sont les expériences dont il vaut mieux se passer? Pourquoi?

"La vie en abondance" n'est pas due à la combinaison d'une bonne santé, d'un visage séduisant, d'une éducation satisfaisante et d'un bon revenu. Même si des relations solides et aimantes jouent un rôle important, la vie en abondance est bien davantage. Il s'agit d'une vie qui a un sens, qui connaît la paix intérieure et dont le bonheur ne dépend pas avant tout des circonstances extérieures et matérielles. Une telle vie est reliée à la Source de toute vie. Elle est donc éternelle.

Pourquoi semble-t-il plaisant de parler d'une vie abondante ? Des non-croyants semblent avoir une vie d'une grande richesse et ne souhaitent pas suivre les pas de Jésus. Comment comprendre cela quand on connait des chrétiens qui traversent de grandes souffrances ? Voir 2 Co 4. 18 Commentez en ligne.

00:0000:00

Read Full Post »

Les hommes sont, par nature, des êtres sociaux. Parfois, nous aimons être seuls. Nous avons besoin d'intimité pour prier et méditer. Certains ont besoin de davantage d'espace et de moments privés que d'autres. Les personnes constamment seules sont à plaindre. D'autres ont de la peine à se faire des amis et sont à la recherche de relations riches de sens.

La Bible montre que les hommes appartiennent à divers réseaux sociaux. La famille, l'amitié, l'ethnie, la communauté ecclésiale sont des thèmes majeurs. La Bible désigne le Père de Jésus comme étant le Père de l'humanité entière, ce qui signifie que nous sommes tous frères et sœurs de façon réelle (Ac 17.26). Les relations sont l'essence de la vie humaine. Quand Dieu a créé Adam, il lui a aussitôt donné une partenaire. Il a conçu le couple pour le bonheur de l'être humain. La Bible souligne plusieurs fois la valeur des amitiés sincères, l'appartenance à une communauté, ainsi que les bénédictions qui en découlent. Quelle est la clef d'une gestion réussie des relations sociales? Comment parvenir à manifester de tels principes? Ph 2.1-5.

Les différents aspects de la vie chrétienne se fondent dans l'appartenance au corps du Christ, l'Église. Celle-ci n'est pas seulement un lieu où l'on se rencontre et où l'on fraternise dans un même esprit. Néanmoins, pour beaucoup de croyants, l'Église est au cœur de la vie sociale, ce qui a des aspects à la fois positifs et négatifs. Des amis chrétiens peuvent être des personnes encourageantes. Le fait de partager un mode de vie biblique avec des personnes qui servent Dieu nous aide à demeurer fidèles et à croître dans notre relation avec Jésus. Mais si nous n'avons aucun ami en dehors du cercle des frères croyants, les occasions de témoigner sont rares. Dans de nombreuses régions du monde, l'évangélisation par l'amitié est la façon la plus efficace de grossir les rangs de l'Église.

Des études ont montré que la plupart des nouveaux adventistes perdent pratiquement tous leurs amis non adventistes en l'espace de sept ans. Et vous ? Est-ce votre cas ? Pourquoi ? Pourquoi est-il important d'investir du temps et de l'énergie à entreprendre des relations avec des non-adventistes ou des non-chrétiens ?

00:0000:00

Read Full Post »

"Ainsi, celui qui est uni au Christ est une nouvelle créature: ce qui est ancien a disparu, voici: ce qui est nouveau est déjà là." (2 Co 5.17, La Bible du Semeur) Comment comprenez-vous le texte ci-dessus? Comment être une "nouvelle créature" en Jésus?

Tous les habitants de la terre, consciemment ou non, sont des créatures de Dieu dès leur naissance. Pourtant, cette vie que nous partageons sur terre est éphémère. Le péché a apporté la destruction et la mort non seulement à tous les hommes, mais aussi à toute vie sur la planète. Rien n'est préservé de la désolation causée par le péché.

Il y a une cependant une bonne nouvelle: nous avons le choix de nous contenter de la vie sur terre ou d'accepter le don merveilleux de la vie éternelle.

La conversion, expérience forte et exigeante, conduit à la vie éternelle. La Bible utilise plusieurs métaphores pour décrire cette expérience cruciale. La plus saisissante est celle d'une nouvelle naissance, image décrivant l'instant décisif où la personne accepte le don de la vie éternelle en Christ. À cette occasion, le "vieil homme" meurt et une personne "nouvelle" naît.

Nulle part dans la Bible la nécessité d'une nouvelle naissance n'est décrite plus clairement que dans Jn 3.1-21, relatant la rencontre de Jésus et de Nicodème. Qu'est-il dit sur la nouvelle naissance? Comment la comprenez-vous vous-même?

La nouvelle vie du disciple de Jésus, qui est passée du service du moi à l'engagement envers le royaume, sera caractérisée par la croissance. La personne née de nouveau se nourrit d'une bonne nourriture spirituelle, afin de croître en maturité. L'apôtre Pierre nous encourage à croître "dans la grâce et la connaissance de Jésus-Christ, notre Seigneur et Sauveur." (2 P 3.18)

Si quelqu'un vous demande : " Êtes-vous né de nouveau ? " que lui répondriez-vous ? qu'indique votre réponse sur votre cheminement avec Jésus ? Expliquez-vous ?

00:0000:00

Read Full Post »

Si nous devons notre existence au Créateur, il est raisonnable de penser que nous devons prendre soin de ce qu'il nous a confié. Dans la Bible, Dieu s'intéresse à notre bien-être physique. Il a témoigné sa sollicitude au peuple d'Israël maintes et maintes fois. Il lui a donné de nombreuses instructions sur l'hygiène et comment se nourrir sainement. Au désert, il lui a procuré de la manne. Il a veillé sur Élie quand la famine s'est abattue sur le pays. Ce ne sont là que quelques-uns des nombreux exemples de la sollicitude divine envers nous. Cette vérité devient plus éclatante encore à l'occasion du ministère du Seigneur. Même une lecture rapide des évangiles ne laisse aucun doute sur le fait que Jésus avait une façon très concrète de comprendre la foi. Comment Jésus a-t-il montré qu'il s'intéressait à son propre bien-être physique et à celui de son entourage? Examinez les passages suivants et analysez-en les implications pour nous aujourd'hui. La guérison (Mc 5) Le repos (Mc 6.30-32) La nourriture (Mc 6.33-43; notamment le verset 34) Le sabbat (Lc 4.16) Dans quels autres domaines Jésus a-t-il témoigné de la sollicitude pour le bien-être physique des gens?

La façon dont nous traitons notre corps s'apparente à une gestion de la vie. Qu'il s'agisse de nos biens matériels, de notre temps, de nos talents ou de notre corps, tout appartient à Dieu; c'est pourquoi nous devons veiller sur ces dons en gestionnaires fidèles. Les soins à donner à notre corps sont intimement liés à la vision biblique de la personne humaine. De nombreux chrétiens croient que nous sommes constitués d'une âme immortelle habitant une enveloppe mortelle ,faite de chair et de sang. La Bible, cependant, décrit l'être humain comme étant un --le corps, l'âme et l'esprit étant indissociables. Par conséquent, le message biblique s'adresse à l'être tout entier. Elle s'intéresse à tous les aspects de notre existence.

Selon la Bible, certains aliments sont impropres à la consommation (voir, par exemple, Lv 11), mais le royaume de Dieu ne se réduit pas à la question de savoir ce qu'on doit manger et boire. Voir Rm 14.17, Comment trouver le juste équilibre, qui concerne tous les aspects d'une vie saine ?

00:0000:00

Read Full Post »

Quelles sont les origines de la vie ? Certains proposent la théorie d'une évolution sans Dieu de l'existence humaine. D'autres défendent la thèse d'une intervention divine au cours d'un lent processus. De millions d'années au cours duquel des formes de vie "simples" seraient apparues, se développant ensuite en organismes plus complexes, dont les êtres humains. Cette théorie, cependant, soulève plus de questions qu'elle ne propose de réponses. (En outre, la Bible ne suggère nulle part que Dieu s'est servi de l'évolution pour créer l'être humain). Entre-temps, plusieurs experts renommés ont montré de façon convaincante ces dernières années que cette théorie était en crise. Même les plus farouches partisans de la pensée évolutionniste sont obligés d'admettre que la vie demeure un mystère plus grand que jamais.

Par ailleurs, ceux qui croient que Dieu est le créateur de ce monde et de l'univers entier ne possèdent pas non plus toutes les réponses. Mais l'approche créationniste est plus logique et cohérente que l'improbable théorie selon laquelle la vie humaine serait le résultat du hasard. Qu'indique la révélation divine sur les origines de la vie ? Gn 2.7; Jn 1.1-3.

Ce qui est vrai pour le mystère de la vie en général est également vrai pour chaque vie humaine. Même si nous possédons de grandes connaissances scientifiques sur les mécanismes impliqués dans la conception et la croissance de la vie humaine, chaque nouveau parent qui prend dans ses bras un enfant nouveau-né sait: intuitivement que cette vie nouvelle a quelque chose de miraculeux. La vie - et la vie humaine tout, spécialement -est sacrée, c'est là une conviction chrétienne fondamentale.

En quels termes David décrit-il le miracle de la vie humaine et cette œuvre magnifiquement conçue qu'est le corps humain ? Ps 139.13, 14. Qui ne connaît les paroles de ce chant bien connu proclamant que Dieu "tient le monde entier dans ses mains" -- c'est-à-dire, l'univers et la planète entière ? Mais il tient aussi dans ses mains chacun de nous, individuellement, indépendamment de notre personne et de notre lieu de vie. Nous lui devons notre existence tout entière, du début à la fin de notre parcours terrestre. Cela change-t-il quelque chose dans notre vie de croire en Dieu créateur ? Quelles sont les conséquences de notre position sur les origines de la vie dans les domaines tels que la peine de mort, l'avortement et l'euthanasie ?

00:0000:00

Read Full Post »

4eme semaine du 2eme trimestre. La Vie.

00:0000:00

Read Full Post »

00:0000:00

Read Full Post »

Etude de la semaine : Gn 2.7; Ps 139.13-14; Jn 1.1-3; Jn 3; Jn 10.10; 2 Co 5.17; Ph 2.1-5.

Versets à mémoriser: "Moi, je suis venu pour qu'ils aient la vie et l'aient en abondance." (Jn 10.10)

Pensée centrale: La vie est un don de Dieu seul. Puisque nous avons reçu la vie, que signifie-t-elle pour nous? Comment bien la vivre? Parce qu'elle est un don, Dieu nous invite à en prendre soin, physiquement et spirituellement. Mais par ailleurs, notre foi en Jésus nous a fait entrer dans la communauté des croyants et nous faisons partie d'une famille nouvelle, à la fois dans le ciel et sur terre. Tout cela devrait avoir un effet sur la qualité de notre vie dès à présent. (commnentez en ligne)    

 

Les gens de notre époque ont une durée de vie bien plus longue que les générations précédentes, notamment ceux des sociétés dites développées. C'est certes une bonne chose. Mais s'il est bon de vivre longtemps, qu'en est-il de la -qualité de la vie elle-même? Les médecins maintiennent souvent une personne artificiellement en vie.

La qualité de la vie ne se limite pas au seul bien-être physique. Elle a une portée bien plus vaste. Que faisons-nous de toutes ces années qui nous sont accordées? Quel but avons-nous dans la vie? Vivons-nous en harmonie avec les autres? Nos relations avec autrui et avec le Créateur, essentielles, sont-elles satisfaisantes? Ce sont là des questions importantes pour tous ceux qui ont reçu le don de la vie.

00:0000:00

Read Full Post »