Feed on
Posts

Archive for May 2009

La marque du disciple: obéissance et loyauté.     Jésus ne s'est pas contenté de partager des connaissances avec ses disciples. C'était pourtant un incroyable privilège de l'entendre expliquer couramment les Écritures et répondre aux nombreuses questions des responsables spirituels de l'époque. L'enseignement de Jésus n'a pas échappé non plus aux autres hommes. Jésus enseignait avec une autorité qui surpassait celle des érudits de son temps. Il séparait les traditions sans vie des questions de la vie réelle dont parlait la Parole de Dieu. Mais les disciples avaient davantage à apprendre. Ils devaient apprendre à soumettre leur volonté et désirs propres à la volonté du Tout-Puissant.

Quels principes propres à l'art d'être disciple trouve-t-on dans les textes suivants? Mt 4.19; 9.9; Mc 8.34.

"Oui, suivez-le, que la rumeur soit bonne ou mauvaise. Suivez-le en liant amitié avec les hommes les plus démunis et les plus mal aimés. Suivez-le en vous oubliant vous-même, en multipliant les actes où vous renoncez à vous-même et vous sacrifiez pour le bien d'autrui. Ne rendez pas injure pour injure; faites preuve d'amour et de compassion envers la race déchue. Jésus n'a pas considéré que sa vie lui était chère, il l'a offerte pour nous tous. Suivez-le, de l'humble crèche à la croix. Il est notre exemple." -- Ellen WHITE, Testimonies for the Church, vol. 2, p. 178.

Comment Pierre a-t-il réagi quand de nombreux disciples ont abandonné Jésus? Jn 6.60-70.

Tous les disciples ne sont pas restés avec Jésus. Beaucoup se sont détournés de lui. Pierre a témoigné de la loyauté des disciples de Jésus. Judas excepté, ils ont été de fidèles disciples et sont devenus des dirigeants de l'Église primitive, alors même qu'ils avaient éprouvé de profonds moments de doute et de désillusion au moment de l'arrestation et de l'exécution de leur Maître. Leur expérience est réconfortante. Un grand nombre d'entre nous ont vu par moments leur détermination à être disciples s'affaiblir. Avec l'aide de Dieu, nous pouvons surmonter nos manquements occasionnels.

Si quelqu'un vous demandait : " Êtes-vous loyal envers Jésus? " Que répondriez-vous et pourquoi ? Quels signes de loyauté manifestez-vous ?

Read Full Post »

Suiveurs et décideurs    

Quels principes concernant le rôle de dirigeant trouve-t-on dans Ex 18.13-27? Que nous apprennent-ils sur les décideurs et les suiveurs ?

Tous les hommes sont fondamentalement égaux devant Dieu, mais ils n'ont pas tous le même rôle à jouer dans la société. Certains ont un don pour diriger. Nos sociétés, ainsi que tout organisme au sein de celles-ci, ne tarderaient pas à s'effondrer sans dirigeants à leur tête. Même au ciel, il semble exister une répartition des rôles: il y a, par exemple, des anges et des archanges! Dieu a choisi des responsables quand il a appelé son peuple à sortir d'Égypte. Les services du sanctuaire ont été conduits par des hommes capables. Pour accomplir son œuvre, Dieu a choisi des juges, des prophètes, des rois, etc.

Mais un dirigeant est inefficace sans suiveurs prêts à accepter ses directives. En particulier, les responsables ont besoin d'un groupe d'associés proches, disposés à être formés pour pouvoir les assister dans la mise en œuvre de leurs objectifs.

Jésus a appelé à lui douze disciples. Mc 3.13-19 donne une version condensée de la façon dont il les a choisis. Quels autres exemples d'enseignants entourés de disciples trouvons-nous dans les évangiles? Voir Mc 2.18.

Il est normal que Jésus se soit entouré d'un groupe de disciples. Il était courant pour les enseignants de s'entourer de "fidèles". En revanche, le type d'hommes choisis par Jésus est remarquable. Jésus a vu en eux un potentiel que la plupart d'entre nous n'auraient pas su discerner! La célérité avec laquelle ils ont quitté leurs activités quotidiennes pour suivre ce charpentier venu de Nazareth est également remarquable. Apparemment, ils ont vu en Jésus quelqu'un d'extraordinaire que même ses proches n'avaient pas perçu comme tel.

Cependant, même si les Douze représentent un groupe particulier, d'autres personnes mentionnées dans les évangiles étaient aussi des "disciples".

Dans certaines cultures, il exige une certaine hostilité envers les responsables; dans d'autres, les gens suivent aveuglement leurs dirigeants. Quelle est la tendance de votre société actuelle ? Comment trouver l'équilibre ?

00:0000:00

Read Full Post »

SABBAT APRÈS-MIDI

Étude de la semaine :

Ex 18:13-27 ; Mt 4:19 ; 9:9 ; Mc 3:13-19 ; 8:31-38 ; Rm 8:18.

Verset à mémoriser :

«Mon Père est glorifié en ceci : que vous portiez beaucoup de fruit et que vous soyez mes disciples.» (Jn 15:8)

Pensée centrale :

Un disciple apprend durant toute sa vie. Quand le Christ nous appelle, nous devons le suivre là où il nous conduit, malgré les souffrances inévitables et les sacrifices librement consentis. En termes humains, les récompenses semblent maigres. Mais lorsque nous découvrons la vie véritable en Christ, nous réalisons qu’elle en vaut la peine.

Il est important d’utiliser au mieux nos facultés intellectuelles pour comprendre, autant qu’il est possible, ce que Dieu nous a révélé. Il n’est pas indispensable d’avoir une parfaite connaissance des doctrines bibliques pour être sauvé. Dieu nous demande cependant de suivre toutes ses instructions.

Qu’est-ce qu’un disciple ? Voici la définition du Seventh-day Adventist Bible Dictionary : «Celui qui, étudiant ou adhérant, suit les enseignements d’un autre, notamment d’un enseignant public. Dans le Nouveau Testament, “disciple” est la traduction du grec mathétès [...] en rapport avec manthan, “apprendre”, d’où le sens d’apprenti, d’élève, d’adhérent.» — P. 288.

Examinons de plus près ce que signifie le fait d’être disciple.

00:0000:00

Read Full Post »

Ellen White a beaucoup écrit sur le ciel et notre arrivée dans le royaume céleste. Les derniers chapitres de La tragédie des siècles font une description sublime de ce qui nous attend. Cependant, la compilation, L'histoire de la rédemption, traite également admirablement de ce sujet. Voyez les quatre derniers chapitres, p.431-446.

"Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre. Le premier ciel et la première terre avaient disparu, et il n'y avait plus de mer." (Apocalypse 21.1) Le feu qui a consumé les méchants a purifié la terre. Toute trace de malédiction a disparu. Aucun enfer éternel ne rappellera aux élus les terribles conséquences du péché. Il en restera toutefois un souvenir: notre Rédempteur gardera à jamais les cicatrices de sa crucifixion. Seuls sa tête, ses mains et ses pieds gaderont les traces cruelles que le péché a produites." - Ellen WHITE, L'histoire de la rédemption, "La nouvelle terre", p. 443.  

À méditer 

• " Comment parler du salut avec ceux qui n'ont jamais entendu le nom de Jésus ? Le fait que Jésus soit mort pour tous les pécheurs, même ceux qui n'ont jamais entendu parler de lui, nous permet-il d'avoir la certitude que Dieu ne les a pas oubliés non plus ? Commentez.

• La Bible décrit la mort comme un sommeil, un état d'inconscience. Alors comment expliquer les expériences de retour à la vie après une mort clinique, à l'occasion desquelles les gens déclarent avoir vu des êtres célestes, des amis ou des proches décédés dans une lumière éblouissante ? Comment aider ces personnes à réaliser que leur expérience n'était pas forcement ce qu'elle semblait être ? Comment leur faire comprendre que leur sens ont été abuses, aussi réelle que semblait cette expérience ?

• Comment se sert-on de la promesse de vie éternelle pour manipuler les gens dans un but personnel ou politique ? Nous arrive-t-il d'agir de cette manière, quoiqu' à une échelle moindre ? Résumé: Notre destinée se prolongera bien au-delà de notre courte existence dans le monde présent. Nous sommes les citoyens d'un royaume céleste - royaume à la fois présent et futur. Il est déjà présent dans notre vie, mais il nous apparaîtra pleinement dans toute sa gloire quand le Christ reviendra pour nous emmener avec lui. Nous vivrons alors éternellement en présence de Dieu.

Read Full Post »

Sur la nouvelle terre, nous serons certainement capables de reconnaître ceux que nous connaissions dans cette vie. Notre corps ressemblera à celui du Seigneur ressuscité. Quand Jésus est apparu à ses disciples après la résurrection, il était clairement reconnaissable par ceux qui l'avaient accompagné avant sa mort Quelle joie ineffable ce sera d'être réunis avec nos bien-aimés décédés! Mais la plus magnifique expérience de toutes sera notre rencontre avec le Seigneur de l'univers. Nos chants deviendront alors bien réels: "Face à face nous le contemplerons, bien au-delà du ciel étoilé!" Quel privilège que celui de se tenir devant l'Alpha et l'Omega de l'univers!

D'où nous vient la certitude d'une telle rencontre avec le Seigneur des seigneurs ? 1 Th 4.16, 17; Ap 21.22, 23.

Nous ne pouvons guère imaginer un tel rendez-vous. Combien de questions aurons-nous à poser à Jésus! Les "pourquoi" que nous avions si souvent sur les lèvres auront une réponse définitive. Nous comprendrons enfin pourquoi Dieu a permis certaines épreuves et certaines tentations au cours de notre existence terrestre. Jamais plus nous ne douterons de la sagesse et de la bonté de Dieu. Toute méfiance se dissipera quand nous apprendrons pourquoi Dieu a permis à certains événements de se produire. Nous réaliserons pleinement combien nous avons été protégés de toutes sortes de dangers.

Quel sera l'un des aspects majeurs de la vie éternelle ? Rm 14.11; 1 Tm 1.17; Ap 5.13.

Vivre éternellement reviendra à chanter éternellement les louanges de notre Roi et à l'adorer. Pourquoi? Parce qu'il en est digne. "La pensée que le Créateur de tous les mondes, l'Arbitre de toutes les destinées ait consenti à déposer sa gloire et à s'anéantir pour l'amour de l'homme, restera éternellement un sujet de stupeur pour l'univers. Chaque fois que les rachetés contempleront la gloire du Père sur le visage de leur Rédempteur, qu'ils penseront que son trône subsistera d'éternité en éternité et que son règne n'aura pas de fin, leur ravissement s'exprimera par le chant: "Digne est l'agneau qui a été immolé, et qui nous a rachetés par son précieux sang !" " -- Ellen WHITE, La tragédie des siècles, "La délivrance", p. 706, 707.

Que ressentirez-vous. Quand vous rencontrerez Jésus face à face ? Que lui direz-vous et pourquoi ? Et lui, que vous dira-t-il ?

00:0000:00

Read Full Post »

Au-delà de nos espérances les plus folles.  

Vous êtes-vous jamais demandé à quoi ressemblerait votre vie au ciel et sur la nouvelle terre ? Nous reconnaîtrons-nous les uns les autres ? Jouirons-nous d'une jeunesse éternelle ? Que ferons-nous une fois là-bas ? Aurons-nous nos propres activités ? Ou ne ferons-nous que chanter les louanges de Dieu ? Voyagerons-nous vers d'autres endroits de l'univers? Quels souvenirs garderons-nous de notre existence terrestre ? Nous ne sommes pas les premiers à poser de telles questions ! Que voulaient savoir les sadducéens sur ce qui se passe après la mort ? Mt 22.23-28.

Qu'a répondu Jésus ? Mt 22.29- 30.

La déclaration de Jésus rapportée dans Mt 22 fait partie d'une discussion avec les sadducéens. Ces derniers représentaient un groupe de dirigeants juifs qui niait la possibilité d'une résurrection corporelle. Il est clair que Jésus n'avait pas l'intention de leur faire une description complète de ce qu'impliquait la vie éternelle. Le contexte montre clairement que Jésus voulait souligner le fait que la mort avait été vaincue. Il porte l'attention au-delà de la mort et de la résurrection. Ceux qui meurent sont en sécurité au fond de sa mémoire. Le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob est le Dieu des vivants.

Qu'est-ce qui aura disparu sur la nouvelle terre ? Ap 21.1, 4,22-27; 22.5.

Nous venons de lire que sur la nouvelle terre, il n'y aura plus de mer. Ceux qui aiment la mer risquent d'être déçus ! Il Y a 2000 ans, la mer était une menace. 'Israël n'a jamais été une nation maritime. Ce peuple craignait les profondeurs sombres de la mer. D'après les récits évangéliques, le fait même de traverser la mer de Galilée pouvait être une expérience terrifiante. Pour le rédacteur de l'Apocalypse, tout ce qui menace la vie de l'homme aura disparu dans le nouveau monde créé par Dieu. Nous serons éternellement en sécurité !

Essayez d'imaginer un monde ou il n'y aura plus de maladie, ni de mort, ni de peur, un monde où nous ne ferions que croitre en connaissance et en amour. Qu'est-ce qui nous donne des maintenant un aperçu des choses qui nous attendent dans le Royaume céleste ? À quoi aspirez-vous tout particulièrement ?

Read Full Post »

 Le royaume - ici et maintenant.    

Lorsque nous acceptons Jésus-Christ comme notre Sauveur, une nouvelle vie commence. "Malgré les conséquences du péché - la vieillesse, la maladie et le " sommeil" temporaire de la mort - nous recevons aujourd'hui, de façon très réelle, la vie éternelle. Ne perdons pas de vue ce fait crucial. Spirituellement, nous sommes nés de nouveau et nous avons une vie nouvelle "en Christ". Ceux qui acceptent le Christ sont "enfants" de Dieu (1 Jn 3.2). Ils sont passés "de la mort à la vie". (Jn 5.24) Ils sont devenus citoyens du royaume de Dieu en intégrant les valeurs de celui-ci dans leur vie. Ils ont désormais un nouveau Maître et leur regard se porte, finalement, non plus sur les choses passagères de ce monde, mais sur la cité éternelle.

Comment Jésus a-t-il parlé de la citoyenneté du royaume à ses disciples ici et maintenant?  Lc 17.21; Jn 14.27. En quoi les paroles de Paul confirment-elles cette vérité ? Rm 14.17; Col 1.10-14.

Allons plus loin. La réalité du royaume céleste à laquelle nous prenons part, alors même que nous sommes encore sur terre, n'est qu'un avant-goût de "l'héritage" à venir. C'est pourquoi nous aspirons à plus. Quand Jésus reviendra en gloire, "Toutes les nations seront rassemblées devant lui ". (Mt 25.32) "Alors le roi dira à ceux.qui sont à sa droite: "Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; héritez le royaume qui a été préparé pour vous dès la fondation du monde"." (25.34) Les enfants de Dieu aspirent à cela. Ils seront enfin chez eux!

"L'amitié des rachetés de Jésus-Christ est préférable à toutes celles que l'on peut trouver dans le monde. L'accès aux demeures qu'il est allé nous préparer est plus précieux que la possession de somptueux palais. Les paroles que le Seigneur adresse à ses fidèles serviteurs valent bien mieux que les louanges terrestres: "Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde." (Mt 25.34)>> - Ellen WHITE, Les paraboles de Jésus, "Les richesses injustes ", p. 328.

Revoyez les textes d'aujourd'hui. Avez-vous expérimenté les promesses qu'ils contiennent ? Comment ? Quels choix personnels vous permettent de profiter réellement de ce que le Christ vous offre des à présent ?

00:0000:00

Read Full Post »

Tous ne seront pas sauvés. Certains seront éternellement perdus. Les êtres humains ont été créés libres de leurs choix. Quelqu'un l'a exprimé ainsi: "Il existe deux sortes de gens - ceux qui disent: "Seigneur, que ta volonté soit faite", et ceux à qui le Seigneur dit: "Je respecte votre choix; que votre volonté soit faite !"" Personne, finalement, n'a demandé à naître. Nous sommes sur terre uniquement parce que nous avons été créés sans avoir été consultés. Dieu nous offre l'espérance de la vie éternelle, à nous de l'accepter. Si nous refusons son offre, nous retournerons au néant d'où nous venons. Ce sera notre choix. Voir Jn 5.24, 29; Jn 3.16-21.

L'humanité tout entière ne peut s'attendre qu'à l'un de ces deux destins. Mt 25.46; Jn 5.29; Ap 21.1-4,8.

Le ciel est bien réel. C'est un lieu précis. C'est l'endroit où Dieu habite avec les autres membres de la Divinité et une armée d'anges non déchus. C'est également le lieu où nous vivrons si nous restons dans le camp de Dieu. Quand le Christ reviendra, quand la première résurrection aura lieu, les saints ressuscités accompagneront le Seigneur au ciel, où ils demeureront pendant mille ans (Ap 20.4-6). Au bout de mille ans, une série d'événements aura lieu, culminant par la création d'un "ciel nouveau" et d'une "terre nouvelle" (Ap 21.1), où les rachetés vivront pour toujours.

Mais la mort éternelle est aussi une réalité. La croyance populaire en un lieu où les pécheurs seront tourmentés et brûlés éternellement n'a pas de fondement biblique. Mais le salut universel n'est pas biblique non plus. Ceux qui rejettent la bonne nouvelle du salut et refusent d'obéir à Dieu seront jugés et condamnés. Ils auront à affronter une mort dont jamais ils ne ressusciteront. Ceux qui pensent que tous les hommes seront sauvés croient qu'un Dieu d'amour ne permettra à personne de ne pas connaître un bonheur éternel. Ils ont raison dans la mesure où Dieu est amour et son désir est de sauver tous les hommes. Malheureusement, tous ne répondent pas au salut offert par Dieu. Jésus-Christ lui-même l'affirme: "Oui, vraiment, je vous l'assure: celui qui écoute ce que je dis et qui place sa confiance dans le Père qui m'a envoyé possède, dès à présent, la vie éternelle et il ne sera pas condamné"; "Ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour être condamnés." (Jn 5.24, 29, La Bible du Semeur)

Tout dépend de nous si nous faisons le choix de croire en Dieu, si nous désirons devenir les disciples de Jésus-Christ, son fils, le ciel est à nous. A nous de choisir.

Read Full Post »

Quand irons-nous au ciel ?  

Il est surprenant que l'idée d'une âme immortelle - se dissociant du corps physique et montant au ciel juste après la mort - soit aussi courante parmi les chrétiens. Satan s'est habilement emparé des idées des philosophes grecs pour répéter le mensonge qu'il avait prononcé en Éden: "Vous ne mourrez pas!" (Gn 3.4)

Que nous apprennent les passages suivants sur ce qu'est vraiment la mort ?

1 R 11.21; Ps 13.4, 5 ; Ec 9.5, 6; 1 Co 15.51

Lorsque nous mourons, nous entrons dans un état d'inconscience que la Bible compare à un sommeil. Inconscients de ce qui se passe dans le monde, nous attendons le matin de la résurrection. C'est alors seulement que la foule des rachetés entrera au ciel pour rejoindre ceux qui les auront précédés, comme Hénoch et Elie. L'attente, cependant, ne dure pas. Nous fermons les yeux au moment de la mort, et la première chose que nous réalisons ensuite, c'est que le Christ est de retour. En d'autres termes, qu'ils soient morts il y a trois mille ans ou la veille de son retour, cela ne fera aucune différence pour ceux qui mourront en Christ. Après qu'ils auront fermé les yeux au moment de la mort, la seule chose dont ils auront conscience ensuite, c'est que Jésus est venu les chercher. Tout semblera s'être passé de façon instantanée.

Quelle est la vérité glorieuse liée à notre entrée future dans le royaume céleste ? Jn 14.1-3; 1 Th 4.13-18.

"Dans le Nouveau Testament, l'espérance bénie ne porte pas l'attention sur la mort individuelle, mais sur le retour du Christ, ainsi que sur la résurrection et l'enlèvement des saints, qui le rencontreront ensemble au même moment. C'est en cet avenir et non en ce qui se passe à la mort que les saints trouveront du réconfort." - Norman GULLEY, Christ Is Coming, Review and Herald Publishing Association, Hagerstown, Md., p. 293, 294.

Pourquoi la promesse d'une vie au ciel est-elle si importante pour nous ? S'il n'y avait pas de ciel, s'il n'y avait rien d'autre que cette vie, quelle espérance aurions-nous ?

00:0000:00

Read Full Post »

Samedi 23 Mai 2009. Le ciel.

Etude de la semaine : Ec 9.5, 6; Cl 1.10-14; 1 Th 4.13-18; Ap 21.1-4,8.

Versets à mémoriser: "Il y a beaucoup de demeures dans la maison du Père, sinon, je vous l'aurais dit; je vais vous préparer une place. [...] je reviendrai vous prendre avec moi." (Jn 14.2, 3, BJ) Pensée centrale: Pourquoi cette promesse de la vie future au ciel est-elle si importante pour nous ? À quoi ressemblera notre vie là-haut ? En avons-nous un avant-goût ici-bas ? Quel destin attend ceux dont les choix les excluent du ciel ?

Pour un grand nombre de gens, le mot ciel a perdu toute signification. C'est devenu un concept appartenant au domaine des contes de fées. Nous nous illusionnons nous-mêmes, disent-ils, en pensant qu'il existe une forme de vie au-delà de l'existence terrestre. Certains vont même jusqu'à dire qu'il n'est pas bon de croire que le ciel existe. Selon eux, cela empêcherait les gens de consacrer leurs efforts à la réalisation des tâches qu'ils doivent accomplir ici-bas.

Même de nombreux chrétiens ne sont pas au clair à ce sujet. Ils ne sont pas certains que le ciel soit un lieu bien réel. Ne serait-ce pas plutôt un état d'esprit ? Par ailleurs, de nombreuses personnes croient qu'à la mort l'âme est libérée et entre au ciel pour vivre auprès de Dieu. Ils ont la certitude que leur père, mère, époux, épouse ou enfant - toute personne proche les ayant précédés dans la mort - se trouvent maintenant avec Dieu au ciel et que seulement quelques années tout au plus les séparent de leurs bien-aimés.

Quelle est la vérité sur ce thème si important ?

00:0000:00

Read Full Post »