Feed on
Posts

Archive for April 2017

5 VIVRE POUR DIEU

 

Étude de la semaine

1 P 3.8-12 ; Ga 2.20 ; 1 P 4.1, 2 ; Rm 6.1-11 ; 1 P 4.3-11 ; 2 S 11.4

 

Versets à mémoriser:

" Car le Seigneur a les yeux sur les justes et ses oreilles sont attentives à leur prière ;
mais la face du Seigneur est contre ceux qui font le mal. "
(1 Pierre 3.12.)

 

Les écrivains de la Bible connaissaient la réalité de la nature humaine pécheresse. Et pour cause : le monde en est souillé. Ils connaissaient aussi leur propre état de péché (voir 1 Tm 1.15). Et ils en connaissaient aussi la gravité. Après tout, voyez ce qu'il a fallu pour résoudre le problème du péché : la croix de Jésus-Christ. Voilà combien le péché est réel, profond et omniprésent.

Mais les écrivains de la Bible étaient également tout à fait conscients de la puissance dont Christ dispose pour changer nos vies et faire de nous de nouvelles personnes en lui.

Cette semaine, Pierre poursuit sur cette même voie : quel genre de vie les chrétiens mènent-ils en Christ après s'être donnés à lui et avoir été baptisés ? En fait, le changement est si radical que les autres ne peuvent que le remarquer. Pierre ne dit pas que ce changement sera toujours facile. Il parle en effet de la nécessité de souffrir dans la chair (1 P 4.1) afin d'avoir la victoire promise.

Pierre reprend un thème omniprésent dans la Bible : la réalité de l'amour dans la vie de celui qui croit en Jésus. " L'amour couvre une multitude de péchés ", écrit-il (1 P 4.8). Quand nous aimons, quand nous pardonnons, nous reflétons ce que Jésus a fait, et continue de faire, pour nous.

 

Étudiez la leçon de cette semaine pour le sabbat 29 avril

 

00:0000:00

Read Full Post »

3 UN SACERDOCE ROYAL

 

Étude de la semaine

1 P 2.1-3; He 4.12; 1 P 2.4-8; Es 28.16; Ex 19.3-6; 1 P 2.5, 9

 

Versets à mémoriser:

" Vous êtes une lignée choisie, un sacerdoce royal, une nation sainte, un
peuple que Dieu s'est acquis, pour que vous annonciez les hauts faits de
celui qui vous a appelés des ténèbres a son étonnante lumière. "
(1 Pierre 2.9)

Immergé comme il l'était dans la culture juive, la religion et l'histoire, Pierre qualifie les chrétiens auxquels il écrit de " nation sainte, un peuple que Dieu s'est acquis ", Il emprunte ainsi au vocabulaire de l'alliance que l'Ancien Testament emploie pour parler d'Israël, en l'appliquant ici à l'Eglise du Nouveau Testament.

Rien d'étonnant à cela : les païens qui croyaient en Jésus ont été greffés au peuple de Dieu. Ils sont désormais eux aussi participants des promesses de l'alliance. " Mais si quelques-unes des branches ont été retranchées, et si toi, olivier sauvage, tu as été greffé à leur place, si tu as eu part à la racine, à la sève de l'olivier, ne fais pas le fier aux dépens des branches. Si tu fais le fier, n'oublie pas que ce n'est pas toi qui portes la racine, mais que c'est la racine qui te porte. " (Rm 11.17, 18)

Dans les passages étudiés cette semaine, Pierre montre à ses lecteurs la responsabilité sacrée et l'appel éminent qu'ils ont reçus en tant que peuple de l'alliance, ceux qui (pour reprendre les mots de Paul) ont été greffés à l'olivier. Et parmi ces responsabilités, on trouve celle-là même qui était déjà celle d'Israël : proclamer la grande vérité du salut offert dans le Seigneur. 

Étudiez la leçon de cette semaine pour le sabbat 15 avril

 

00:0000:00

Read Full Post »